L’achat d’un logement en neuf en loi Pinel nécessite, avant de se lancer, de vérifier un ensemble de points essentiels pour apporter toutes les garanties quant à la réussite de votre investissement immobilier défiscalisant.

Avant tout chose, et nous ne manquerons jamais d’insister suffisamment sur ce point, l’emplacement du logement est primordial. Non seulement la ville est importante en soit (dynamisme démographique et économique en particulier), mais aussi le quartier, et jusqu’à la rue : la qualité de l’emplacement est une garantie essentielle sur la présence d’une demande locative solvable. Ce qui réduira d’autant le risque de vacance locative (absence de locataire) que le risque des loyers impayés pendant la durée initiale de location pour laquelle vous aurez optée (6 ou 9 ans en loi Pinel). Sans compter qu’un quartier et une ville dynamique sont souvent gage d’une revente facilitée à terme, optimisant vos chances de plus-value.

Une fois l’emplacement et le partenaire choisi (promoteur/constructeur), vous pourrez procéder à la réservation du logement, soit par contrat VEFA (Vente en l’Etat Futur d’Achèvement) soit par un compromis de vente (si le logement est déjà achevé). Il conviendra alors de bien se renseigner sur la garantie financière d’achèvement apportée par le promoteur pour être certain que la construction sera bien menée à son terme. Ne négligez pas les autres garanties que vous doit le constructeur : la garantie de parfait achèvement et la garantie de dommage-ouvrage (la décennale pour le gros-œuvre et la biennale pour le second œuvre). Une fois le contrat signé, vous disposerez d’un délais de réflexion variant de 7 à 14 jours suivant que vous l’aurez signé chez le promoteur (ou un de ses représentants : banque, conseiller en gestion de patrimoine, agence immobilière, etc) ou à votre domicile.

Viendra alors l’étape du financement de votre investissement. Mettez les banques en concurrence (y compris avec la votre !) pour obtenir les meilleures conditions. Le passage chez un courtier peut s’avérer très utile, il peut vous faire gagner beaucoup d’argent, non seulement sur le taux du prêt mais aussi sur les assurances obligatoires (décès, invalidité, incapacité) ou encore la garantie du prêt (hypothèque ou caution, etc). Vous disposerz d’un délais de réflexion de 10 jours avant de pouvoir accepter l’offre de prêt que vous aurez retenue. L’acceptation de l’offre est aussi une garantie suspensive de la vente inscrite dans le contrat de réservation, ce qui signifie en quelque sorte que vous disposez de deux périodes de délais de réflexion avant de valider définitivement votre achat.

Une fois l’achèvement du logement constaté, il faudra penser à prendre toutes les garanties concernant la perception des loyers. Si votre locataire venait à être défaillant, prenez une assurance contre les loyers impayés mais aussi contre les dégradations ou les risques juridiques (assistance en cas de conflit ou du besoin d’expulsion du locataire). En passant par une agence immobilière, vous pourrez également dans la majorité des cas bénéficier d’une assurance contre la vacance locative.